fbpx
Home / AFFAIRES  / En préparation pour que RDPmag devienne une entreprise

En préparation pour que RDPmag devienne une entreprise

J’imagine que quelques uns d’entre vous sont au courant, mais je l’explique quand même, pour ventiler un peu. Je suis en préparation pour que RDPmag devienne une entreprise. Oui oui moi le gars gêné je veux devenir un vrai entrepreneur avec les outils et tout. C’est probablement mon plus gros projet à vie.

Pour que RDPmag devienne une entreprise : Merci à la mesure STA

C’est mon amie Geneviève de YULorama qui m’a parlé de la mesure STA (Soutien au travail autonome), comme j’ai été sur l’assurance emploi suite à la fin de mon précédent emploi, j’ai pu assister à la réunion d’information du SAJE (Service d’Aide aux Jeunes Entreprises). J’avais une autre idée de projet quand j’ai été à la réunion, mais j’ai décidé de mettre l’emphase sur mon projet de blogue.

Pour que RDPmag devienne une entreprise : Pourquoi?

En fait, c’est assez simple, plusieurs blogues sont maintenant détenus par des gros groupes médias (Narcity Média et OboxMedia). J’ai envie d’offrir une ressource bilingue, indépendante, pour les jeunes professionnels (25-45), en priorisant un peu les hommes, c’est un peu ce que je suis. Par contre, les filles je ne vous laisse pas de côté, vous êtes plusieurs à me lire et j’ai plusieurs collaboratrices qui expriment leur point de vue féminin aussi.

Je traînais un peu pour présenter mon projet, mais voilà qu’il y a un mois, mon gros client décide du jour au lendemain de me couper mes heures (pour une deuxième fois en peu de temps). C’est fini d’avoir une personne qui va décider de mon salaire, de décider que je n’aurai plus de job demain ou après demain, je prends en main ma destiné. Prenant mon courage à deux mains, je décide de remplir la demande et d’envoyer le tout au SAJE. La processus a été vraiment plus rapide que je le pensais en fait.

Pour que RDPmag devienne une entreprise : Monter une présentation

Comme on dit en agence ou en startup, il faut monter son deck, sa présentation. C’est là qu’on présente l’entreprise et comment on va réussir à rentabiliser le blogue et aller chercher le dit financement. Ça peut être 1000$ comme ça peut être des millions (ok je ne suis pas rendu là). Il faut également démontrer comment on va augmenter la fréquentation du blogue, que ce soit sur le site ou les réseaux sociaux.

Pour être honnête, je stresse vraiment, c’est pas facile d’analyser son propre projet. Je suis assez bon pour mettre les autres en avant, je crois que c’est pour ça que j’ai parti un blogue et un magazine (qui en sera à son 4e numéro en septembre). C’est pas évident de voir les résultats pas assez satisfaisants pour moi avec tout le travail que je mets sur mes plateformes. Surtout économiquement, car jusqu’à maintenant je n’ai eu qu’un annonceur (Merci Gabrielle et Fabien du bar Le Lab) depuis le début, mais je n’ai pas encore encaissé l’argent puisque l’on a pas le droit pour le programme STA.

Préparer sa présentation c’est aussi essayer de contrer les objections, définir la compétition (ces derniers sont aussi des amis pour la plupart), vraiment essayer de se regarder son entreprise comme si elle n’était pas à toi. Bref, c’est pas toujours évident de s’évaluer. Mais en même temps, je reçois sans cesse de superbes commentaires des différents gens des agences et des clients avec qui je travaille que ça me pousse à essayer d’amener le blogue plus loin. C’est un peu grâce à vous que l’on grandit, que l’on espère, que l’on aime faire notre travail.

Pour que RDPmag devienne une entreprise : Se mettre en avant

 

Ouf. Probablement mon plus grand défi. Dans la vie, je suis un gars assez timide, mais j’essaye de trouver des moyens de me dégêner, par exemple, la chaîne Youtube  de RDPmag en est un excellent exemple. Parler devant la caméra révèle probablement tes plus grand défauts envers toi même, donc ta dose d’humilité tu l’as en pleine face avec ça. Mais bon, je n’ai jamais été bon pour me vendre probablement dû à mes racines judéo-chrétiennes, qui comme bon canadien-français nous disaient qu’il ne fallait pas le dire que l’on fait de l’argent, encore moins en demander pour en faire plus.  Pour ce que qui est du côté orateur, bien mes collègues de classes vous diront certainement que je n’étais pas top pour mes exposés oraux, c’est probablement un gros manque de pratique. Oui, oui, l’ardeur du travail, la planification, je dois arrêter d’être dernière minute dans mes choses et mieux planifier (c’est toute une leçon d’humilité que je me fais là).

Donc voilà, c’est un peu ça qui se passe. Je vous tiendrai au courant des prochains développement, et si vous avez envie d’investir dans mon projet, je suis certain que l’on peut trouver un terrain d’entente. Vous n’avez pas d’argent ou de projet, mais avez envie de m’encourager? Aller vous abonner à nos comptes FacebookInstagram, YouTube, LinkedIn, Twitter ou Pinterest, ça vaut autant comme encouragement que du cash.

Pour que RDPmag devienne une entreprise - Normand Boulanger

Crédit: Sébastien Roy – http://sebastienroy.ca –

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Normand Boulanger

Éditeur

RDPmag

normand.boulanger@gentologie.com 

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de Gentologie - Normand est passionné de bonne bouffe, de vins, de spiritueux, de cocktails, de mode, de cinéma et encore plus!