Accueil / Mode  / Chaussures et bottes  / Bottes  / La botte d’automne parfaite : Comment la choisir

La botte d’automne parfaite : Comment la choisir

La-botte-d’automne-parfaite---Couverture

Alors que la température ne cesse de descendre, nous rappelant que l’hiver sera parmi nous dans quelques mois, j’ai eu envie de vous donner mes trucs afin de choisir la botte d’automne parfaite (j’ai aussi demandé l’aide de M. Patrick Marleau de la boutique Le Valet Cireur afin de corroborer certaines de mes hypothèses). Je dois être honnête avec vous, celle que je possède en ce moment n’est pas la botte d’automne parfaite, car je l’ai depuis quelques années et elle est encore bonne, alors je vais attendre pour la changer. Aussi, oui, nous avons bien un article sur les bottes d’automne, que vous pouvez lire ici, mais beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, comme la pluie automnale, depuis la publication de ce dernier. 

Monsieur-Patrick-Marleau---Le-Valet-Cireur

M. Patrick Marleau, propriétaire de la boutique Le Valet Cireur

Définir les occasions où vos porterez cette botte parfaite

Il importe de savoir pourquoi et comment vous utiliserez vos bottes. Est-ce pour des sorties, pour le travail, pour aller en montagne, simplement pour marcher en ville ou pour prendre des photos de vos styles? Autant d’occasions demandent de réfléchir à l’utilisation de votre ou vos futurs achats, car la botte pour aller prendre un Negroni au Nacarat ne sera pas la même que pour une escapade en montagne au Mont-Tremblant. 

Le matériel

Botte-Coppergate-Loake

la botte Coppergate de Loake
Photo: Loake

En réponse à votre réflexion un peu plus haut, il importe de choisir le bon matériel. Afin de mieux illustrer nos propos, car nous écrivons plus souvent sur la vie urbaine sur Gentologie, nous parlerons plus d’une botte luxueuse que pour une botte pour aller marcher en montagne dans cet article. 

Comme la pluie est souvent plus présente lors de la période automnale, du moins si vous êtes au Canada, vous voulez une botte bien imperméabilisée. Le cuir est un matériel à privilégier. «Vous voulez un cuir épais, poreux, hydrofuge, pas un cuir lisse (nubuck, suède ou daim). Choisissez un cuir végétal, un cuir brut sans imperfection (à ne pas mélanger avec le cuir végan)» nous dit le propriétaire de la boutique Le Valet Cireur. Il ajoute également de sentir notre cuir, et de bien le toucher afin de savoir la qualité de ce dernier. 

Évitez les cuirs brossés, vous allez ruiner vos bottes en moins de temps que ça prend pour préparer un espresso, et le mélange de plusieurs cuirs. Comparez les cuirs. Certains manufacturiers de bottes utilisent des cuirs de mauvaise qualité qui sont rapiécés afin d’en faire un seul, tandis que d’autres vont privilégier des cuirs plus épais pour leurs produits, nous disait notre invité. Regardez attentivement les bottes, si, avant de les acheter, elles ont déjà des égratignures, ce n’est pas un bon signe. M. Marleau nous suggère des marques de luxe telles que Crockett & Jones, Edward Green, John Lobb, Loake qui vous dureront une éternité, alors que la plupart des marques sur le marché ne vont résister qu’une ou deux saisons. Il nous conseille également de les utiliser que pour l’automne pour la plupart, car peu de modèles sont conçus pour nos températures hivernales. Il nous dit bien sûr d’oublier le cuir synthétique qui ne se répare pas et est souvent conçu pour une utilisation à court terme, les marques de designers sont également fragiles à notre climat. Étonnamment, on retrouve peu de bottes habillées faites au Canada, du moins dans le haut de gamme. 

Le style

James-Bond---Forêt---Mourir-peut-attendre

James Bond en Norvège portant les bottes Molton de Crockett & Jones
Photo : © 2021 DANJAQ, LLC et MGM. Tous droits réservés.

La couleur des bottes pour hommes peut être complexe comme décision. Essayez de prendre quelque chose de neutre pour une première paire. Quelque chose qui va bien s’agencer avec ce que vous portez soit pour sortir, marcher ou aller travailler. De plus, comme vos bottes risquent d’avoir des tâches de terre, de feuilles ou d’eau, elles seront plus faciles à entretenir si elles sont dans des tons de noir, le brun laissant paraître les tâches, nous mentionnait notre spécialiste des bottes. Plusieurs bottes sont magnifiques avec leurs différents motifs, elles vont attirer l’œil et les compliments, mais peuvent être aussi des endroits où la saleté peut s’emmagasiner rapidement. Penser à les nettoyer fréquemment. Nous vous expliquons la bonne technique plus bas. 

Les semelles, pour être confortable avec la botte d’automne parfaite

Semelle---Alder---Crockett-&-Jones

La semelle du modèle Alder de Crockett & Jones
Photo: Crockett & Jones

La semelle extérieure. 

Alors que la température automnale réserve parfois bien des surprises avec de la glace ou de la pluie verglaçante, vous voulez éviter à tout prix des bottes avec une semelle lisse, comme plusieurs des modèles de Chelsea. Personne ne veut glisser sur un trottoir gelé en sortant d’un bar un soir où la température sera descendue sous le point de congélation. Vos pieds veulent quelque chose qui peut bien s’agripper au sol, pas une semelle de botte de montagne, mais je suis certain que vous comprenez. 

Pardessus-souliers-botte---John-Lobb

Un pardessus de la marque John Lobb
Photo: John Lobb

Prenez le temps de comparer. Regardez également le côté de la semelle. Chez plusieurs marques, le côté a tendance à s’effriter rapidement, et ce n’est pas ce que vous voulez. Jetez un œil attentif à la composition, posez des questions, regardez comment l’intérieur est fixé à la semelle. «Lorsque vous nettoyez votre botte avec votre brosse (on vous en parle plus bas plus en détail), il est important de ne pas oublier les côtés où du sel ou de la terre pourrait se ramasser. J’aimerais préciser qu’il faut faire extrêmement attention avec ses souliers. Pour ceux qui en portent à l’automne, protégez le côté en portant un pardessus afin de ne pas avoir les pieds humides, car c’est souvent par les côtés que l’eau pénètre, sans parler de la neige qui brûle le cuir,» ajoute M. Marleau. Recherchez des bottes avec des semelles à l’ourlet Goodyear (aucun lien avec les pneus de voitures, vous apprendrez tout sur le site de Loake)     

Le professionnel de la chaussure nous conseille de chercher les modèles possédant une semelle résistante, fabriquée en caoutchouc. Bien souvent avec le changement de température de l’intérieur à l’extérieur, plusieurs semelles avec des matériaux fragiles ont la mauvaise habitude de sécher, de craquer et de fendre où le pli de pied s’est formé.

 

De plus, M. Marleau nous déconseille l’achat de bottes avec filet, quelque chose que l’on voit souvent sur les bottes de type Chelsea, puisque c’est difficile, de un, à protéger, et de deux, à réparer, puisque l’élasticité du produit est pratiquement impossible à répéter une fois brisé. 

La semelle intérieure

Pour la semelle intérieure de vos bottes d’automne parfaites, il importe de bien regarder, comme la semelle extérieure, la composition. Regardez l’épaisseur. Jugez à savoir si elle peut s’effriter rapidement, si cette dernière peut s’enlever pour se remplacer, ou la faire sécher. 

Les lacets… ou pas

Botte---Lacet

Comme je vous le disais plus haut, le choix de la botte influencera si vous avez des lacets ou pas sur cette dernière. Si vous optez pour un style Chelsea, pas de problème de lacets ici (mais soyez vigilant pour la semelle). Pour les bottes à lacets, regardez la qualité de ces derniers. Idéalement des lacets cirés seront l’idéal, ils résisteront à la pluie et vous n’aurez pas les mains détrempées lorsque vous allez les enlever. Également, les gros lacets que l’on retrouve sur des bottes de marche sont moins élégants que des lacets plus minces. On pourrait dire: à chaque occasion son lacet.  

L’effet de la température sur les bottes

Botte---Brouillard

Vous ne voulez pas une botte trop chaude, nous ne sommes pas encore en hiver avec de la laine à l’intérieur, vous allez suer et ce n’est jamais plaisant. «Lorsque vous mettez vos bottes, le pire ennemi est le changement de température entre l’extérieur et l’intérieur. C’est souvent l’action avant de mettre nos bottes qui va dicter si l’on va geler lorsque l’on entre dans sa voiture froide et non pas les bottes. Pour être certain de ne pas geler, toujours sortir vos semelles de vos bottes afin de les faire sécher à l’air. Une chose à proscrire est de mettre vos bottes et vos semelles près d’un ou sur un calorifère, car la chaleur détruit la laine de vos bottes sans que ça ne paraisse, mais sur le long terme, le résultat est que la botte perd ses propriétés de protection contre le froid» ajoute le propriétaire du Valet Cireur. Et choisissez bien vos bas en fonction de la chaleur de vos bottes. Pour une botte plus chaude isolée en fourrure, privilégiez un bas thermal mince. Pour une botte moins isolée, allez-y pour le bas de laine en mérinos. 

L’entretien de la botte d’automne parfaite

Botte---Cirage

Selon les conseils de M. Marleau, pour garder votre botte d’automne parfaite longtemps, il faut bien nettoyer cette dernière. Il faut toujours être sur une surface propre. «On débute par brosser sa botte avec une une bonne brosse à suède, ensuite il faut appliquer une mousse de qualité comme la Tarrago (offerte chez Le Valet Cireur), et appliquer un bon protecteur (pas ceux que l’on retrouve dans les grandes surfaces ou pharmacies, recherchez une boutique spécialisée en souliers) avec un faible pourcentage de silicone, mais pas trop, car ce dernier brûle le cuir. Et il est important, lorsque vous appliquez le protecteur, de ne pas placer la bouteille trop proche, car ce dernier peut, à la longue, trouer le cuir (le site de John Lobb vous montre comment faire). Vous serez heureux de savoir que, bien appliqué, il protégera votre botte contre les gouttes de ketchup, de vin, etc. que vous pourriez retrouver dans vos 5 à 7,» de conclure notre expert. Saviez-vous que même l’acidité de la pluie tache le cuir? 

D’autres conseils pour votre botte d’automne parfaite (et vos souliers en général)

  1. Utilisez toujours un chausse-pied lorsque vous mettez vos chaussures. Cela permet de garder les dos solides et robustes.
  2. Essayez de porter vos chaussures au sec les premières fois.
  3. Les chaussures en cuir peuvent avoir besoin d’une journée entière pour sécher à cause de la transpiration naturelle, essayez de leur laisser au moins vingt-quatre heures entre deux utilisations.
  4. Essayez d’éviter un mouillage excessif. Si cela devait arriver, laissez toujours les chaussures sécher naturellement et à l’abri de la chaleur artificielle. Ne les placez jamais au-dessus d’un calorifère (comme nous vous disions plus haut) car le séchage forcé rendrait les semelles fragiles et sujettes à une usure accrue. Les embauchoirs en cèdre peuvent faciliter le séchage de vos chaussures, mais si vous n’en avez pas à votre disposition, bourrez la chaussure de papier journal et posez-la sur le côté pour permettre à l’air de circuler autour de la semelle en cuir et favoriser le séchage naturel.
  5. La fixation de pardessus en caoutchouc sur les semelles ou les talons peut affecter le pas et le confort de vos chaussures. Cela peut également exercer une pression excessive sur la construction et entraîner une usure prématurée soyez donc prudents lors de leur utilisation.

Où la trouver cette botte d’automne parfaite?

Quelques sites à privilégier, oui ce sont des sites de marques européennes, mais nous remarquons que le choix de vos bottes d’automne parfaites et haut de gamme pour hommes est assez rare chez les compagnies canadiennes, du moins pour un style plus gentleman. 

Crockett & Jones
Edward Green
John Lobb
Magnanni
Loake

Pour en savoir plus sur la boutique Le Valet Cireur, cliquez sur ce lien.

Photo de couverture: Crockett & Jones

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de Gentologie.