Accueil / Style  / Vêtements  / Smoking  / Le smoking : Sachez tout sur cet essentiel du gentleman

Le smoking : Sachez tout sur cet essentiel du gentleman

tout savoir sur le smoking-couverture

Vous avez toujours voulu savoir ce qu’il faut savoir lorsque l’on magasine pour un smoking (le nom tuxedo est réservé à la langue anglaise), Gentologie est là, en compagnie de Jean-Michel Bonin de la boutique Clusier, pour vous aider à avoir un style parfait, tel James Bond lorsqu’il enfile son attirail préféré, lors de vos prochaines soirées et bals.  

Table des matières

  1. L’origine du nom smoking
  2. Les différents critères pour bien choisir son smoking
    1. Le choix : Se fier à la soirée et à son intuition
    2. Louer ou acheter son smoking ?
    3. La différence entre le haut de gamme et l’entrée de gamme
    4. Oser ou pas
    5. Ajusté ou pas ?
  3. En dehors du smoking : les accessoires (chemise, noeud, bretelles, etc. )
    1. Chemise, élément pivot du smoking
    2. Les manches de la chemise, un détail important
    3. Les petits à côtés, quoi choisir ?
    4. Pour le pantalon, bretelles ou ceinturon?
    5. Le noeud papillon, la quintessence du smoking
    6. Les souliers, pièce finale du smokingEn dehors du smoking : les accessoires (chemise, noeud, bretelles, etc. )

 

L’origine du nom smoking

Smoking---James-Bond---Daniel-Craig---Mourir-peut-attendre

Daniel Craig dans le rôle de James Bond dans un smoking Tom Ford
Photo : © 2021 DANJAQ, LLC et MGM. Tous droits réservés.

On l’appelle souvent par son nom anglais « tuxedo », mais la version française, aussi curieux qu’il puisse paraître, est belle est bien smoking ! Selon Antidote, il s’agit d’un emprunt à l’anglais moderne smoking (— jacket), « (veste pour) fumer » ; de l’anglais moderne to smoke, « fumer » ; du vieil anglais smeocan, « produire de la fumée » ; du germanique smeukanan, « produire de la fumée ». Bref, vous en savez un peu plus sur l’origine de ce dernier. Notez d’ailleurs qu’il se compose d’un veston, d’un pantalon à galon de soie (la bande sur le côté) et d’une chemise.    


 


Les différents critères pour bien choisir son smoking


 


Le choix : Se fier à la soirée et à son intuition

Un magnifique smoking avec une chemise et un noeud papillon EtonPhoto: Eton

Un magnifique smoking avec une chemise et un noeud papillon Eton
Photo: Eton

Le premier conseil que nous donne M. Bonin, c’est d’abord de s’informer de la nature de l’événement. « Est-ce une soirée “Black Tie”, “White tie” ou autre ? Mais lorsque l’on parle de tenue de soirée, c’est vraiment le smoking que l’on doit privilégier, » nous précise-t-il. Également, notre interlocuteur nous suggère d’y aller selon le temps de l’année dans le choix des couleurs, des bordeaux ou des verts foncés en osant le velours en automne comme en hiver. Pour le printemps ou l’été, pourquoi ne pas y aller avec des matériaux plus légers au niveau des tissus, mais la plupart des gens vont y aller avec le noir ou le bleu foncé même lors des saisons plus chaudes. M. Bonin nous précise que l’on retrouve également des motifs fleuris qui, sans être éclatants, peuvent être très bien lors de certains événements.

Avec autant d’options, il peut être difficile de se perdre. M. Bonin nous rappelle de choisir un ensemble dans lequel on sera bien, déjà qu’il peut être déroutant d’essayer un smoking pour la première fois. On peut évidemment opter pour l’ensemble classique chemise blanche (j’adore les ETON qui en font des superbes), pantalon noir à galon de soie et veston noir. Sinon, le propriétaire de Clusier nous conseille d’opter pour des tons qui vous iront bien plutôt que d’y aller pour ce qui peut être tendance, aussi nous croyons, chez Gentologie, qu’il est nécessaire d’éviter ceux à logos trop apparents. Ne pas oublier les chaussures noires, le mocassin peut également être élégant, tout en fonction de l’occasion évidemment. 


 


Louer ou acheter son smoking ?

Plusieurs hommes préfèrent louer leur smoking, car le coût peut sembler moins élevé au départ. On parle de moins de 500 $ pour louer l’ensemble complet, tandis que pour un smoking sur mesure/semi-sur-mesure, on débute aux alentours de 2000 $. Si vous portez votre ensemble quatre fois durant les prochains 10 ans (le temps estimé qu’un smoking peut durer), vous en aurez eu pour votre argent, ce n’est que le premier point. Le second point que me précise M. Bonin, c’est l’ajustement, parfois, le smoking de location ne sera pas parfait pour vous, ne sera pas conforme à votre silhouette. Également, si vous avez votre propre smoking, vous ne serez plus à la course pour vos invitations de dernière minute, vous pourrez dire oui à tout ! Et en bonus, vous serez élégant.  


 


La différence entre le haut de gamme et l’entrée de gamme

Daniel-Craig-dans-un-smoking-Tom-Ford

Daniel Craig dans un costume Tom Ford
Photo: OMEGA

Si l’on parle du Tom Ford (ci-haut) ou d’un Canali comparé avec un Samuelsohn ou Luigi Bianchi (NDLR comme je possède), la différence, me dit M. Bonin, se fait souvent au niveau du tissu, de la confection, de la personnalisation, de l’ajustement. Comptez quelques semaines, parfois plus d’un mois, pour la livraison de votre smoking sur mesure, donc prenez-vous d’avance.


 


Oser ou pas

Suivre les règles établies du smoking plutôt que de sortir des conventions est une règle qui domine chez Clusier. Souvent, le style peut facilement être de moins bon goût. Rester dans les couleurs classiques ou des dérivés (bleu, vert, rouge foncés) peut également être une option intéressante. Mais soyez prêt à être remarqué.         


 


Ajusté ou pas ?

Un costume de Luigi Bianchi Mantova en bleu foncé

Un costume de Luigi Bianchi Mantova en bleu foncé
Photo: Luigi Bianchi

Bien que nous soyons dans une période où plusieurs vêtements se portent souvent très ajustés, le pantalon de smoking ne doit pas l’être trop. Il doit bien tomber sur la chaussure. C’est également un vêtement qui se porte un peu plus long et la taille du pantalon est souvent plus haute. Aussi, si vous désirez le style parfait, n’oubliez pas les bretelles ou le ceinturon, aussi appelé « cummerbund » (pas les deux), puisque les pantalons de smoking ne possèdent pas de passants pour la ceinture. Tenez en compte que les bretelles remontent souvent le pantalon, et ceci peut être inconfortable pour certains. De plus, M. Bonin nous rappelle qu’un vêtement moins serré a tendance à moins s’user prématurément. Ce conseil est bon pour tous vos futurs achats de vêtements.      

Dans un smoking, il doit y avoir une certaine construction au niveau des épaules, nous précise M. Bonin, « Un smoking avec une épaule tombante n’est pas le bon style de vêtement. Le revers (appelé lapel en anglais) se décline en 3 façons, le revers châle (shawl), le revers pointé (peak lapel) ou encore le revers cranté (ou notch, comme les vestons traditionnels) qui fait plus vieux. »  


 


En dehors du smoking : les accessoires (chemise, noeud, bretelles, etc. )


 


Chemise : élément pivot du smoking

Chemise-plastron-pour-smoking---Eton-

Une chemise plastron de ETON
Photo: ETON

La chemise est un l’élément pivot qui fera toute la différence dans votre smoking. Pour ce qui est du col de chemise, il y a plusieurs options, soit le col cassé ou le col papillon qui est plus du style « White tie », qui est un grade plus habillé qu’une soirée « Black Tie ». L’ajout de la chemise avec plastron (à ne pas porter hors smoking, vous allez avoir l’air fou), du ceinturon et du col papillon est un peu moins en vogue ces dernières années où le moderne a pris un peu plus la place, mais si vous désirez garder le côté classique du smoking, ce son des ajouts non-négligables. M. Bonin me fait également remarquer que l’on a plusieurs chemises où les boutons ne sont pas visibles que l’on appelle en anglais « Fly Front ».

 


Les manches de la chemise, un détail important du smoking

Les manches de chemise, un détails important à garder en tête pour le smokingPhoto :  ETON

Les manches de chemise, un détails important à garder en tête pour le smoking
Photo : ETON

L’allié du smoking est la chemise à boutons de manchettes, et ce en tout temps, nous rappelle le propriétaire de Clusier. La chemise doit dépasser la manche du veston d’environ un demi-pouce. Aussi, il est fortement recommandé d’essayer votre smoking avec votre chemise à boutons de manchettes afin de bien mesurer l’amplitude de la manche afin de bien vérifier si elle peut accommoder le poignet de la chemise, car les poignets de cette dernière sont souvent plus larges. 


 


Les petits à côtés, quoi choisir ?   

Le mouchoir de poche est un essentiel pour bien compléter son smokingPhoto : Samuelsohn

Le mouchoir de poche est un essentiel pour bien compléter son smoking
Photo : Samuelsohn

Est-ce que l’on y va pour le mouchoir de poche (aussi appelé pochette de smoking) ou pour la fleur ? Et de quelle couleur ? Pour M. Bonin, la fleur se porte plus durant les cérémonies de mariage, tandis que pour le classique, le mouchoir de poche blanc carré ou en pointe sera le complément parfait de votre tenue. 


 


Pour le pantalon, bretelles ou ceinturon?

Petite précision, nous vous le disions plus haut, mais si vous décidez d’y aller pour le ceinturon (cummerbund en anglais), c’est le ceinture uniquement, pas les bretelles, c’est bien important, sinon, vous allez être inconfortable. C’est un choix à faire.

 


Le noeud papillon, la quintessence du smoking

Le noeud papillon, l'allié parfait du smokingPhoto : ETON

Le noeud papillon, l’allié parfait du smoking
Photo : ETON

Pour le noeud papillon, Gentologie vous conseille celui à nouer à la main plutôt que celui pré-noué, et en soie, mais j’y reviendrai dans un autre article. 



 


Les souliers, pièce finale du smoking

Chaussures-Highbury-par-Crockett-and-Jones

Chaussures HIghbury de Crockett & Jones
Photo: Crockett & Jones

Pour les souliers, allez-y avec un noir classique, si vous choisissez quelque chose de brillant, allez pour le soulier au complet. Notre gentleman modèle, M. James Bond, portait le modèle Highbury dans Mourir peut attendre, il est offert chez Crockett & Jones.

Envie d’en savoir plus sur le smoking de James Bond dans « Mourir peut attendre », vous pouvez voir les détails ici. 

Bien sûr notre choix logique pour magasiner est Clusier, où vous trouverez des marques comme Canali, Samuelsohn ou encore Luigi Bianchi pour les smoking et les chemises Eton, tandis que si vous recherchez du Tom Ford, sachez que c’est plutôt chez Holt Renfrew ou Harry Rosen que vous les trouverez au Canada, dans d’autres pays, la marque possède ses propres boutiques.

Bon magasinage et bonnes soirées !

Publicités

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de Gentologie.

Abonnez-vous à l'infolettre de Gentologie

* requis

Débutez l'année avec Gentologie

Pour une année 2024 avec classe !
S'ABONNER