fbpx
Home / AFFAIRES  / Des trucs d’entrepreneurs pour surmonter la crise

Des trucs d’entrepreneurs pour surmonter la crise

Alors que le gouvernement Legault a annoncé la fermeture quasi complète de toutes les activités économiques québécoises, voici des trucs d’entrepreneurs pour surmonter la crise qui sévit en ce moment.

Les trucs d’entrepreneurs pour surmonter la crise

Alex Sereno, co-fondateur, et Roxane Thibeault, directrice Marketing – Café Barista

Une bonne stratégie marketing et de communication pour les PME dans la situation actuelle est de faire preuve d’empathie et d’humaniser le plus possible sa marque. Étant donné que la situation est difficile pour tous, il est important de se positionner comme un facilitateur de vie et de simplifier réellement, à sa façon, la vie des gens. Divertir sa communauté avec du contenu positif et pertinent à consommer à la maison est également une stratégie intéressante (vidéos, articles de blogue, etc.)! Le plus important est de maintenir le contact avec la clientèle actuelle et d’établir un lien de confiance avec la clientèle potentielle.

Il faut également s’assurer de faciliter au maximum l’achat en ligne et offrir des promotions adaptées (ex.: livraison gratuite), pour être un acteur positif dans la vie des gens qui sont à la maison.

Café Barista

Frédéric Gonzalo – propriétaire, Gonzo marketing

Frédéric Gonzalo

J’ai fait quelques vidéos en direct sur Facebook et Instagram lors des dernières semaines où j’en ai un peu parlé.  Alors, je conseille de mettre à jour les fiches Google Mon Entreprise, Facebook, Instagram, Site web, etc., au sujet des heures d’ouverture et autres détails de votre entreprises (genre, le resto est fermé mais vous prenez les commandes à emporter).

Je conseille également de   continuer de publier, si possible, sur les médias sociaux mais adapter le ton à la nouvelle réalité. Dans une majorité de cas, je vous dirait de cesser les campagnes publicitaires. L’attention du consommateur n’est pas au rendez-vous en ce moment pour acheter de gros bidules ou voyager, par exemple. Il faut avant tous se concentrer à préparer les prochaines étapes: la sortie de crise arrivera tôt ou tard. Vous faites quoi en attendant? refonte du site web? Intégrer un volet transactionnel? Investir dans un nouveau produit ou service.

Gonzo marketing

Laurence Gaudreau Pépin – Vice présidente Marketing des restaurants Taboo Cuisine Rebelle et fondatrice de SOJA&CO 

Laurence Gaudreau-Pépin

La crise que l’on vit actuellement à amené son lot de changements dans nos vies. De mon côté, en tant qu’entrepreneur, j’en profite pour avancer des dossiers qui étaient sur pause depuis un moment et je prépare la période la plus occupée pour ma seconde compagnie (SOJA&CO.) – le temps des fêtes. Étant prise à la maison, ça me permet aussi de réduire mon niveau de stress en étant moins confronté aux événements que l’on vit normalement dans nos vies «extra-occupées». Je suis donc plus concentrée pour avancer mes projets et j’en profite pour organiser mes dossiers et faire un »ménage du printemps » dans tout ça. J’ai notamment découvert le site web Airtable qui m’aidera à classer le tout et à y voir plus clair. Évidemment, l’aspect financier m’inquiète, mais j’essaie de voir l’après-crise aussi afin de rester motivé. Je trouve rassurant l’aspect d’entraide entre les entreprises locales actuellement et ça me rend fière d’être entrepreneure et ce, malgré l’instabilité.

TABOO CUISINE REBELLE SOJA&CO.

Béatrice Bernard-Poulin, blogueuse, propriétaire de boutique en ligne et de programme d’apprentissage en ligne

Béatrice Bernard-Poulin

Étant anxieuse, hypocondriaque et affectée par les moindres changements de températures, le plus important pour moi a été de continuer ma routine. J’ai beaucoup moins de tâches à accomplir, mais j’essaie de prendre de l’avance, d’avancer des trucs que je jugeais moins prioritaires ou qui me tentaient tout simplement moins. J’essaie aussi d’ajuster mon offre pour répondre aux attentes de mes clientes et lectrices et ne pas tomber dans le contenu « tone deaf », comme on voit un peu partout sur internet. Je m’assure aussi de bouger tous les jours, en faisant au minimum une série d’étirements ou une routine de yoga, ou en marchant lorsque la température le permet.

Béatrice Bernard-Poulin

Maryline Demandre, co-fondatrice, Invasion Cocktail

Maryline Demandre

Après la consternation et l’affolement de la première semaine, on commence à accuser le coup chez Invasion Cocktail car l’événementiel est aussi en première ligne des secteurs touchés.La priorité a été d’abord de sécuriser le salaire de mon employée puis de rassurer les partenaires comme quoi nous allons tenir le coup. J’ai aussi bien entendu avisé mes fournisseurs qu’on mettait les projets sur pause. Cette phase-là maintenant passée, on se met en mode action pour être solidaires avec notre industrie.

Par exemple, nous venons de lancer un concours pour encourager nos fans à faire une donation de 5$ pour le fonds des bartenders du QC lancé par Andrew Whibley. On ne peut bien entendu par forcer la donation mais l’encourager en la récompensant, c’est possible de faire ça.

Nous allons bien entendu parler de nos établissements partenaires dans les prochaines semaines et on prévoit aussi vendre des casquettes Invasion Cocktail et remettre l’intégralité des ventes au même fonds. On essaie de faire notre part même si on est nous aussi, on est très impactés.

Enfin, à la demande de plusieurs bartenders, on va relancer l’initiative du Bartender Bootcamp qu’on avait lancée la semaine dernière. Certains nous ont manifesté l’envie de s’impliquer dans un tel projet, pour s’occuper et garder le moral aussi. Plutôt qu’un voyage, on va convertir le lot en la remise d’une bourse en argent. De l’argent, ça sera plus utile qu’un voyage en cette période difficile pour plusieurs.

Invasion Cocktail

Bastien Poulain, PDG, 1642

Bastien Poulain

Crédit photo : Loews Hotel Vogue.
Photographe : Gabriel Goldberg

Pour ma part, J’essaie de garder un rythme professionnel, je me lève tous les jours à 7 heures. J’ai décidé de parler à beaucoup de mes concurrents et de passer en mode solution. J’ai même parlé à Michel Favuzzi cette semaine. Je m’autorise une course à pied tous les deux jours d’environ une quinzaine de 15 minutes. Mon rôle est de trouver des solutions pour tout le monde.

1642

Pierre-Benoit Duhamel, Fondateur, Clusier

Pierre Benoit Duhamel

Nous sommes maintenant, depuis lundi, fermés, c’est un gros changement pour nous. Ça fait plus de 13 ans qu’on est ouvert 360 jours par année. Nous avons tout de même des contacts avec nos clients. Certains nous ont même faits des avances pour leurs achats futurs. Nous gardons les contacts avec nos fournisseurs, il y en a certains en Italie qui sont beaucoup touchés, surtout les plus petits.

Mais nous gardons ça positif et nous envisageons la collection printanière positivement, ce sont des pertes pour le moment, mais nous allons passer au travers. Je suis confiant.

Clusier

Manon Lapierre, propriétaire Bette Studios et La Petite Bette

Manon Lapierre

Réagir vite, réagir bien: C’est normal de ne pas savoir encore ce qu’une crise aura comme impact sur sa clientèle, sur notre page web, sur nos ententes en cours, sur nos employés. Mais prendre quelques minutes pour aviser tout ce beau monde quelle action on est en train de prendre et qu’on va leur revenir peut déjà atténuer un effet de panique.

Ajuster son tir: dans notre cas, il a fallu repenser immédiatement tout notre calendrier de publication, il était clair qu’on ne peut pas parler de produits de luxe, de voyages, de produits difficiles à se procurer etc. Une compagnie, une personne peut facilement et très rapidement totalement briser sa réputation dans une période où les personnes sont sensibles à du contenu qu’ils jugent inapproprié. Cela inclut des campagnes de publicité, marketing, affichage en magasin, publications en ligne, directions douteuses en réaction à la crise, etc S’assurer de penser à tous les angles de perception possible et demander l’avis de vos employés, collaborateurs, clients et fournisseurs plutôt que de sortir quelque chose qui pourrait vous mettre dans une position encore plus désavantageuse dans une période déjà difficile.

Évaluer les opportunités: Par exemple, on voit plusieurs restaurateurs offrir des services de livraison, des chefs cuisiner en direct sur instagram, des magazines publier des outils utiles pour leur lectorat pour les aider dans une situation difficile. Pour nous, nous avons vu un intérêt marqué et soudain pour nos vidéos de pain maison sur Youtube et sur le blogue. Nous sortons donc plus de vidéos et recettes de pain maison qui savent répondre aux problèmes de notre audience. Ainsi, aujourd’hui, nous avons sorti une vidéo et recette de pain sans levure ou agent levain, puisque les gens manquent d’ingrédients en raison des pénuries dans les épiceries. Ce n’est pas le temps de sortir une recette de filet mignon, beurre à la truffe et ail noir… notre opportunité est de répondre au besoin immédiat de ce qui est le plus cherché sur Google et Youtube et où nous sommes déjà bien positionnés au Québec et en Europe. Recettes à faire soi même avec les ingrédients qu’on a, recettes vide frigo, recettes avec les enfants, recettes faciles mais plaisantes à faire pour permettre de se nourrir tout en passant du temps de qualité en cuisine.

Laisser la poussière retomber: Vaut mieux respirer, se rouler en boule et passer au travers que réagir de façon insensée en état de panique. Par exemple, quelqu’un qui passerait son temps à envoyer des courriels de suivis agressifs de pitch de vente durant cette période serait probablement rayé de ma liste pour toujours par la suite. Si vous voyez certains de vos contrats mis en péril, apportez des solutions pertinentes pour vous et vos clients plutôt que de faire des menaces ou vous plaindre ou être trop persistent.

La Petite Bette

Chez Gentologie

Porsche Taycan - Normand Boulanger

Chez Gentologie, ce que l’on fait, on est en mode solution, avec notre partenaire Oysters & Caviar, nous organisons un Atelier Caviar. Contrairement à ce que l’on avait prévu, ce dernier sera en virtuel via un « Facebook Live » en direct de chez François-Xavier. C’est ouvert à tous.  Vous avez envie d’en apprendre simplement, il ne faut pas vous gêner. Vous pouvez commander votre caviar Antonius sur leur site. Vous pouvez également vous abonner au Club ou vous procurer un de nos magazines.

Nous espérons que ces trucs d’entrepreneurs pour surmonter la crise vous aideront à augmenter vos revenus et continuer vos activités.

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de Gentologie - Normand est passionné de bonne bouffe, de vins, de spiritueux, de cocktails, de mode, de cinéma et encore plus!