fbpx
Home / VOYAGER  / AMÉRIQUE DU NORD  / La Porsche Ice Experience: Défier les condition extrêmes

La Porsche Ice Experience: Défier les condition extrêmes

La-Porsche-Ice-Experience-Couverture

À la fin janvier, j’ai eu la chance d’assister à la première de l’année 2020 de la Ice Experience à l’invitation de Porsche Canada. Voici le résumé de mon expérience.  

L’histoire de la Porsche Ice Experience

La-Porsche-Ice-Experience-911-Glace

Photo: Arctic Media

Lancé pour la première fois en 1996, Camp4 (maintenant La Porsche Ice Experience) a été initialement tenue à Rovaniemi en Finlande. Depuis 24 ans, Porsche Ice Experience est devenu le premier programme de conduite hivernale de Porsche et a vu ajout de niveaux d’entraînement progressifs. Le programme se déroule actuellement en Finlande, Suisse, Italie, Chine et Canada.

La-Porsche-Ice-Experience-911-Carrera-S

Photo: Arctic Media

Lancé au Canada en 2011, Ice Experience revient à Mecaglisse, au Québec pour son neuvième hiver. Les participants du programme progressent à travers divers niveaux. En commençant par le Ice Trial (ce que nous avons fait), les participants peuvent ensuite passer au niveau Ice Intro, puis Ice Experience, puis Ice Force. Il n’est pas nécessaire d’être propriétaire d’une Porsche pour participer à cette expérience. 

Vivre la Porsche Ice Experience

La-Porsche-Ice-Experience-911-Instructions

Photo: Arctic Media

Tout d’abord, je me dois de vous dire que c’était ma première fois au volant d’une Porsche 911, et c’était incroyable. Ce fut une expérience qui a duré 2 jours avec mon collègue Michael Koopmann. Tout d’abord, j’ai eu la chance de passer la première journée à Estérel Resort, dont un souper avec la trentaine de différents participants. Ces derniers, des invités médias, provenaient d’un peu partout sur la planète; le Brésil, le Mexique, la Chine, Toronto et Vancouver. 

Le lendemain, dès 8h00, nous avons eu droit à un briefing sur ce qu’est le programme Experience, il y en a d’ailleurs à différentes saisons et à différents endroits dans le monde, comme je vous disais plus tôt. En plus du programme, il était question, surtout, de ce que nous allions mettre en œuvre durant la journée. Des petits détails jusqu’à la pratique dans la voiture, tout est important, surtout lorsque l’on conduit une voiture de plus de 440 chevaux. 

Pour ce qui est de la partie théorique qui se déroule à l’hôtel, les sujets qui sont abordés sont: la position correcte du siège, les effets des lois de la physique sur le véhicule et bien sûr, la position correcte du volant. Ces théories peuvent sembler anodines à la lecture, mais lorsque l’on se retrouve derrière le volant à faire des dérapages contrôlés, celles-ci sont cruciales. 

La-Porsche-Ice-Experience-Autobus

Photo: Arctic Media

Après la partie théorique, c’est direction le circuit Mécaglisse à Notre-Dame-de-la-Merci à environ 30 minutes de route de l’hôtel, le tout avec l’autobus du Porsche Ice Experience.

Bienvenue à Mécaglisse, lieu de la Porsche Ice Experience au Québec

La-Porsche-Ice-Experience-Voitures

Photo: Arctic Media

Après 30 minutes de route, nous arrivons enfin au circuit où j’aurai la chance de conduire les modèles de Porsche 911-992 Carerra S et Carrera 4S. Avant de conduire, nous rejoignons nos différentes équipes et les pilotes professionnels qui seront eux qui nous dirigerons lors des différents exercices. 

Le slalom

La-Porsche-Ice-Experience-Les-911-Jaunes

Photo: Arctic Media

Nous débutons avec le slalom, je dis nous car nous sommes en groupe et deux par voiture. Alors que ça semble facile, au contraire, il faut vraiment faire des manoeuvres d’accélération et de freinage. J’ai eu la chance d’embarquer avec Ben Cooper, champion anglais de karting, et je dois vous dire que sa conduite était beaucoup plus intense que la mienne. Il ne lésinait pas pour appuyer sur les pédales de freins et d’essence afin de faire les mouvements de rotations parfaits à la voiture. J’ai tenté de répliqué ses mouvements par la suite dans la Carrera 4S, une voiture 4 roues motrices. La jaune sur la photo au-dessus. 

Le sous-virage et survirage

La-Porsche-Ice-Experience-dérapage

Photo: Arctic Media

Par la suite, pour le second exercice, c’était les techniques de sous-virage et de survirage, qui mènent souvent au « drift. » Nous faisons ce que l’on appelle de la « glisse sous accélération » (power slide) qui est une phase du drift, elle débute généralement dans le virage à partir du moment où la glisse s’épuise et où l’accélération devient nécessaire pour la poursuivre. La voiture est gérée à l’accélérateur à partir de ce moment jusque la fin de la courbe. Cette technique est généralement utilisée par des voitures à transmission intégrale très puissantes, ce que nous avions pour la phase du matin.C’était vraiment, plaisant et essayer de tout comprendre les différentes composantes du véhicule. Pas évident, mais quand nous arrivons, c’est une joie. Et c’est souvent grâce aux conseils des pilotes professionnels que l’on y arrive. 

Ensuite, c’est la pause dîner. Une pause bien agréable pour relaxer et échanger avec les autres participants. C’est quand même un 24 heures très intense!

Après le diner et un bon café Nespresso, commanditaire du programme, nous avons changé de voiture pour aller dans la Carrera S, un modèle à propulsion et non 4 roues motrices comem le précédent, j’ai d’ailleurs préféré cette dernière à la 4S. 

Le Circuit

La-Porsche-Ice-Experience-911-Carrera-4S

Photo: Arctic Media

Afin de mettre en pratique les différentes techniques apprises en matinée, nous allons sur un circuit fermé avec toutes sortes d’obstacles. Que ce soit le slalom, le freinage, les montées et descentes, les techniques de direction, la stabilisation du véhicule et le transfert de charge avec pneus d’hiver. Une pratique vraiment intéressante, j’ai adoré cette partie et c’était vraiment plus près des situation réelle sur la route. Comme nous étions plusieurs la route, il fallait être prudents et être attentifs aux différentes dérapages des autres, par le walkie-talkie unidirectionnel. 

L’Accélération sécuritaire au sortir d’une courbe

La dernière épreuve de la journée était de contrôler l’accélération. Après toute cette conduite intense, la dernière épreuve était moins évidente. Surtout, lorsque l’on nous dit de ne pas freiner ou accélérer, mais de laisser aller la voiture. Ce n’est pas toujours évident, surtout lorsque c’est une Porsche 911 qui ne nous appartient pas, on est toujours un peu plus prudent. 

Le retour

La-Porsche-Ice-Experience-Participants

Photo: Arctic Media

Après toutes ces épreuves, c’est le retour au chalet où nous nous réunissons tous. Ce fut un retour rapide, certains ayant un vol vers leur région d’origine dans la soirée.  Ce fut une expérience tout à fait incroyable et des apprentissages que je n’oublierai jamais.  

Normand-Boulanger---Porsche-Ice-Experience

Photo: Arctic Media

S’il y a quelque chose que j’ai retenu de cette Ice Experience, c’est, dans les situations de panique, de toujours être calme derrière le volant et de ne pas faire de mouvements brusques. Il faut toujours privilégier l’accélérateur avant le frein, avec parcimonie. 

Cette excursion a été payé par Porsche Canada, mais les commentaires restent les miens. Envie d’en savoir plus, réservez votre excursion maintenant. N’hésitez pas à lire nos essais des Panamara 4 E-Hybrid et du Porsche Macan Turbo.

 

P.S. C’est un très beau cadeau de Noël que vous pouvez acheter dès maintenant!

 

– Article paru originalement dans le Magazine Gentologie No. 3

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de Gentologie.