Accueil / Voyager  / Destinations  / Saint-Sébastien en 4 temps

Saint-Sébastien en 4 temps

Donostia-Saint-Sébastien---Espagne---Couverture

J’ai la chance depuis quelques années de passer la moitié de mon temps dans ma région coup de cœur de l’Espagne, à savoir Donostia/Saint-Sébastien. Famille et travail m’amènent ainsi au Pays basque espagnol, à 5 h de TGV de Paris et de Madrid. Donostia est le nom basque et il est coutume de nommer ainsi  la ville dans les deux langues. C’est une région magnifique au confluent des Pyrénées et de la mer Cantabrique. J’avais donc envie aujourd’hui de vous la faire découvrir en quatre temps :  la gastronomie, la culture, la mer et la montagne.

La gastronomie de Saint-Sébastien

Pintxo-de-foie-gras

Pintxo de foie gras
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

Plongeons au cœur de l’assiette pour commencer ce périple. Sachez, tout d’abord, que c’est dans cette région que l’on retrouve l’un des plus grands nombres de restaurants étoilés Michelin par habitant. L’innovation et la recherche culinaire sont des moteurs économiques de la région. En effet, l’Université des Sciences de la Gastronomie apporte son lot de professionnels de la gastronomie qui viennent de partout dans le monde pour améliorer leurs connaissances. Résultat d’un concours international d’architecture remporté par BIG (Bjarke Ingels Group), l’institution s’agrandira avec son nouveau pavillon au centre de la ville.

Gastronomes ? Ceci vous a sans doute donné faim. Notez que vous pourrez vivre deux grandes expériences culinaires. D’abord, la cuisine urbaine. Vous devez goûter les pintxos (pinchos en castillan). C’est comme un gros tapas ou un petit plat. On y trouve la même attention, le style et le raffinement que la pâtisserie, mais en version salée. Par exemple, j’ai dégusté dernièrement un éclair (même format que l’éclair au chocolat) à l’oignon, fromage Idiazabal et une mayonnaise à la truffe, un délice. Vous devez également déguster les pintxos au foie gras, un classique de la région.

Cuisson-de-la-txuleta

Cuisson de la txuleta
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

La seconde expérience est davantage gastronomique. Choisissez votre style comme la cuisine fusion, moléculaire ou plus axée sur l’aspect traditionnel qui met de l’avant le terroir exceptionnel de la région. Par exemple, essayez une entrecôte braisée, la txuleta — sorte de steak Tomahawk basque —, un poulpe au charbon de bois ou bien une dorade fraîche. D’ailleurs, on vous présente cette dernière avant la cuisson. Elle est payée au poids, grillée a la parrilla et servie dans une huile parfumée à l’ail morado.

Contrairement à la première expérience, ces institutions sont souvent situées en dehors de la ville et les décors sont ultramodernes, traditionnels, raffinés ou très décomplexés. Parfois, vous êtes plongés au cœur du premier étage de l’une des immenses vieilles maisons familiales typiques de cette région de montagnes. La côte basque, il va sans dire, est le paradis des poissons et coquillages d’eau froide et la cuisson au charbon de bois ne fait que rehausser à son maximum les pêches de l’Atlantique.

Souper-au-crépuscule---Saint-Sébastien

Souper au crépuscule
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

Attendez-vous à plusieurs plats lors de votre visite. Contrairement à ce que l’on voit en Amérique du Nord, les menus sont composés d’une entrée et de deux plats principaux. Le premier est à base végétale, et le second, à base de viande. Les légumes ont vraiment une importance capitale ici, que ce soit la laitue qui provient du potager du restaurant ou ceux provenant du sud des Pyrénées dans la région de Navarra. Je pense ici à un plat d’artichauts frais qui sont frits et servis avec un aïoli : un délice.

Il faut bien sûr boire avec tous ces plats. Outre les délicieuses bières espagnoles, vous devez essayer le Txakoli, un vin blanc perlant, très fin et minéral. Le cidre occupe également une belle place dans la cuisine de Donostia. Pour les vins rouges plus classiques, vous êtes à une heure de route de la région exceptionnelle de la Rioja.

Où manger

Pour les pintxos, faites la tournée d’un bar à l’autre tout simplement. Un pintxo et un verre. Vous aurez ainsi l’équivalent d’un repas
après quatre ou cinq endroits.

La cuchara de San Telmo Abuztuaren

31 Kalea, 28
20003 Donostia-San Sebastián
Guipuscoa, Espagne

Gandarias Abuztuaren

31 Kalea, 24
20003 Donostia-San Sebastián
Guipuscoa, Espagne

Restaurants haut de gamme

Restaurant Arotxa
Santa Catalina, 34
31792 Bertizarana
Navarre, Espagne

Restaurant Akelarre
Aita Orkolaga Pasealekua, 56
20008 Donostia-San Sebastián
Guipuscoa, Espagne

Où rester à Saint-Sébastien

Hotel-Maria-Christina---Saint-Sébastien

Hôtel Maria Christina
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

On pourrait difficilement ignorer le Maria Christina, l’un des hôtels les plus prestigieux de l’endroit. C’est un monument historique  qui accueille chaque année des invités de marque au Festival international du film de Saint-Sébastien (Donostia Zinemaldia – San Sebastián International Film Festival).

Une autre expérience intéressante, ce sont les immenses villas et auberges basques étant disponibles pour la location, soit en chambre ou en totalité. Les vues y sont magnifiques.

Hôtel Maria Christina
Argentinako Errepublikaren Kalea, 4
20004 Donostia-San Sebastián
Guipuscoa, Espagne

La culture

Festival-international-du-film-de-Saint-Sébastien

Festival international du film de Saint-Sébastien
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

Ici, nous sommes dans l’épicentre de la culture basque. Il y a un côté historique qui est important, la gastronomie dont je vous parlais plus haut et l’architecture — NDLR. M. Pellerin possède d’ailleurs une formation d’architecte — de la vieille ville avec son style de village de pêche jusqu’aux bâtiments centraux qui ressemblent à s’y méprendre à Paris et au style Belle Époque. La mode est également un fer de lance dans cette région. En effet, le chic est bien présent avec la haute couture qui se mélange au confort et au style plus décontracté des surfeurs ainsi que des amateurs de plein air parcourant les nombreux attraits de cet endroit bucolique.

Comme mentionné antérieurement, il est important de vous rappeler l’importance du Festival international du film de Saint-Sébastien. Imaginez Cannes, mais plus petit et plus discret. C’est un festival à l’échelle humaine.

  • La Tamborrada, la fête de Saint-Sébastien le 20 janvier
  • Le Festival international du film de Saint-Sébastien en septembre
  • Le Festival international de Jazz de Saint-Sébastien en juillet
  • Les fêtes de la Grande Semaine (Semana Grande) en août

La mer et son influence sur le climat de Saint-Sébastien

Donostia-Saint-Sébastien---Espagne---Surf

Un surfeur dans la mer Cantabrique
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

Située près de l’océan, Saint-Sébastien a un climat qui ressemble à San Francisco en Californie. Gardez bien en tête que cette ville n’est pas l’Espagne traditionnelle que l’on associe avec le soleil et la Méditerranée. C’est réellement une ville qui plonge dans l’Atlantique, avec une eau plus froide ainsi que des vagues énormes, où la culture du surf est omniprésente et qui en fait l’endroit par excellence pour s’initier à cette discipline. En hiver, c’est plutôt frais et humide et je vous recommande le tweed et l’imperméable en tout temps. Oubliez le bronzage et la crème solaire avant le mois de mai.

Surfeurs-en-ville---Saint-Sébastien

Surfeurs au centre-ville de Saint-Sébastien
Photo : Donostia San Sebastian Turismoa

Si vous avez envie de vous prélasser, Saint-Sébastien arbore trois plages qui sont facilement accessibles. C’est également une ville où il pleut beaucoup et c’est sans doute un des endroits où l’on retrouve le plus grand nombre d’imperméables, de parapluies ainsi que de bottes de pluie de grandes marques déclinés dans des coloris éclatants et élégants.

Passionnés de voile, armez-vous de courage si vous voulez affronter les courants de la mer Cantabrique. C’est intense et sportif.

Saint-Sébastien, l’Espagne verte

La Côte Basque est à des lieues de la Costa Del Sol espagnole et cette région est décrite comme l’España Verde. Ici, la nature est verdoyante, composée de vallées, de petits champs, de forêts et de grands rochers. On retrouve des arbres immenses et des montagnes impressionnantes — c’est d’ailleurs le premier jalon du chemin de Compostelle — qui sont propices pour les randonnées. Au cours de celles-ci, n’hésitez pas à vous arrêter dans un petit bar de village pour prendre un pintxo bien simple et un délicieux cafe con leche. C’est la coutume, et c’est franchement très agréable.

Gardez en tête le Géoparc de la Côte Basque, près de Zumaia, pour un décor hybride entre mer et montagne où certaines scènes mythiques de la série Le Trône de Fer furent tournées.

Autres attraits à considérer lors de votre visite

  • Le mont Ulia, accessible à pied depuis le centre de la ville
  • La marche en bord de mer entre Zarautz et Getaria
  • Le col de Roncevaux (Roncesvalles). Suivez le parcours du chemin de Compostelle
  • Le nord de Navarra, à 30 minutes en voiture, a des dizaines d’itinéraires de randonnées.

Pour se déplacer

Avion

Saint-Sébastien compte dans un rayon d’un peu plus de 100 km trois aéroports dont deux sont d’envergure internationale. L’aéroport le plus proche de la ville est situé à 20 kilomètres du centre avec des liaisons aux villes principales, soit Madrid et Barcelone. À 105 km du côté ouest de Saint-Sébastien se trouve l’aéroport de Bilbao. Celui-ci dessert l’ensemble de l’Europe et à 47 km à l’est de la ville, se trouve celui de Biarritz où opèrent des compagnies internationales.

Autobus

De l’aéroport de Madrid (Barajas Terminal 4), il faut prévoir un peu plus de cinq heures en autobus pour se rendre à Saint-Sébastien. Ce trajet direct mène à la nouvelle gare routière de la ville et celle-ci agit comme point de connexion central menant notamment vers d’autres villes espagnoles.

Voiture

Si vous êtes déjà en Europe, l’accès à Saint-Sébastien en voiture est très simple. La ville est reliée au reste de l’État espagnol et de la France par la nationale N-1 (Madrid-Irún), les autoroutes A-8 (Bilbao-Irún), A-63 (Paris-Irún) ainsi que la double voie A-15 (Pampelune–Saint-Sébastien). Une fois arrivé à destination, vous disposez de plus de 6000 places de stationnement réparties dans toute la ville.

Train

Vous pouvez également garer la voiture au stationnement gratuit de la Foire d’Expositions Ficoba à Irún et prendre par la suite le train menant à Saint-Sébastien (40 minutes). En effet, la ville bénéficie du service d’Euskotren de Hendaye à Bilbao, un réseau ferroviaire à voie étroite qui connecte Bilbao, Saint-Sébastien et diverses localités de la Côte Basque telles que Zarautz. Le TGV fait Paris-Montparnasse-Hendaye en cinq heures.

À pied

La ville cadre à merveille avec les adeptes de la marche. Vous pouvez sillonner les rues de celle-ci sans problème.

À vélo

Le vélo est très populaire que ce soit de route ou de montagne. Toutefois, il faut faire attention aux détours et aux cols, c’est étroit.

Bon voyage !

Pour en savoir plus sur Saint-Sébastien, visitez le site de l’office de tourisme (site en français)!

Publicités

Abonnez-vous à l'infolettre de Gentologie

* requis

Débutez l'année avec Gentologie

Pour une année 2024 avec classe !
S'ABONNER